RETOUR À L’ENTRÉE DU SITE       RETOURNER A LA TABLE DES MATIERES DE FESTUS

LIVRE VIII

HERBAM DO. Dans Plaute, cette locution signifie : je m'avoue vaincu; et c'est ni i indice de la vie antique et pastorale. Car ceux qui luttaient dans un pré à la course ou au pugilat, présentaient à leur adversaire, s'ils étaient vaincus, une poignée d'herbe arrachée sur le terrain même où la lutte avait lieu.

HELUO. On appelle ainsi, du verbe eluere, celui qui consume sans mesure ses biens; on donne à ce mot l'aspiration, pour réprouver plus énergiquement l'avidité; en effet, par l'aspiration, la voix a plus de mordant.

HELVACEA, sorte d'ornement lydien, ainsi appelé de la couleur des boeufs, qui est intermédiaire entre le roux et le blanc, et qui est appelée

HERMA. Les Grecs emploient ce mot dans le sens d'appui, soutien, fermeté. De là est venu le nom de Mercure, qui inventa, à ce que l'on croyait, le discours régulier, bien assis. Ce mot signifie quelquefois aussi lest d'un navire.

HERE. C'est l'adverbe de temps heri. Il vient du grec ¤xy¡w.

HETTA, chose de nul prix ; ce mot semble venir de hieta, bâillement, action de l'homme qui ouvre la bouche par ennui. Selon d'autres, le mot hetta signifie une sorte de bulle qui d'ordinaire se forme dans le pain pendant la cuisson, d'où on l'a employé dans le sens de chose de nulle valeur, comme lorsque nous disons : Non hettae te facio.

HERES. Les anciens employaient ce mot pour dominus.

HEREDIUM, petit domaine rural.

HECATE, nom de Diane, que l'on croyait la même que la Lune et Proserpine.

HELUS et HELUSA. Les anciens disaient ainsi pour holus et holera, en usage maintenant.

HERE MARTEA. Les anciens honoraient cette déesse après avoir reçu un héritage; on lui donnait ce nom du mot heres, et on la regardait comme l'une des compagnes de Mars.

HEUS, adverbe d'exclamation, vient du grec ¤æw.

HEMONA. On désignait par cet adjectif les choses qui touchent à l'homme ; hemo se disait pour homo.

HARVIGA. On appelait ainsi la victime dont on consultait les entrailles encore adhérentes.

HEBES, dont la pointe a été émoussée.

HELUCUS, ainsi nommé du bâillement et de l'action d'ouvrir involontairement la bouche.

HEMINA, dit grec ²mÛektow, ²mÛna, c'est la moitié du sétier.

HELICONIDES, nom donné aux Muses, parce qu'elles habitaient le mont Hélicon.

HEDERA. Cette plante est ainsi appelée, parce qu'elle est adhérente, ou parce qu'elle

grimpe vers les parties élevées, ou encore parce qu'elle use les parties auxquelles elle s'attache. On la croyait placée sous la protection du dieu Liber parce qu'elle est toujours verte, comme ce dieu est toujours jeune ; soit parce qu'elle étreint en quelque sorte toutes choses, comme ce dieu étreint la raison des hommes.

HERBILIS ANSER, oie nourrie d'herbe; elle est plus maigre que l'oie nourrie de grain.

HERCULES ASTROLOGUS. Hercule a été ainsi appelé, parce qu'il s'est jeté dans les flammes un jour où il devait y avoir une éclipse de soleil.

HERNICI. Ce peuple a pins ce nom des rochers, que les Marses appellent herna.

HISTRIONES Ce nom vient de ce que les premiers histrions sont arrivés de l'Histrie.

HERCEUS. Jupiter était honoré sous ce nom dans l'intérieur de chaque maison; on l'appelait aussi deus penetralis.

HIPPAGINES, navires sur lesquels on transporte les chevaux. Les Grecs les nomment ßppagvgoÛ.

HIRTIPILI, les hommes qui ont le poil dur.

HIRQUITALLI, les jeunes garçons au début de l'âge viril ; cette qualification leur vient de la lubricité des boucs.

HIRA, dont le diminutif est hilla, est l'intestin appelé jejunum, en grec n°stiw.

HIPPACARE, respirer promptement, comme les chevaux, dont la respiration est très-précipitée.

HILUM, ce qui adhère au grain de la fève, d'où les mots nihil et nihilum.

HIRRIRE, grogner; c'est le cri sourd d'un chien furieux.

HILARODOS, celui qui chante des airs joyeux et lascifs.

HIPPIUS, c'est-à-dire équestre, surnom de Neptune. Il a été donné à ce dieu, soit parce que Pégase est né de lui et de Pégasis ; soit parce que, selon la croyance vulgaire, on lui substitua un poulain pour le faire dévorer par Saturne à la place de Neptune ; soit parce que d'un coup de son trident il fit sortir de terre le cheval. C'est pour cette dernière raison que, tous les neuf ans, en Illyrie, on jetait quatre chevaux dans la mer, en son honneur.

HIPPOCOUM, vin de l'île de Cos, ainsi appelé du territoire qui le produit, et que l'on nomme Hippo.

HASTA. On plaçait sous le javelot les choses que l'on vendait au nom de l'autorité publique, parce que le javelot est le signe principal. En effet, lorsque les Carthaginois voulurent la guerre, ils envoyèrent un javelot à Rome, et souvent les Romains firent don d'un javelot aux hommes vaillants.

HABITUDO, habitude du corps.

HALAPANTA. Ce mot s'applique à l'homme qui ment à tout propos, parce qu'il exhale tout. Car les Grecs appellent lh ou pl‹nh, celui qui trompe.

HABITIOR, plus gras.

HOSTILII LARES. On leur immolait des victimes, parce que l'on croyait qu'ils écartaient les ennemis.

HALLUS, pouce du pied, pouvant monter sur le doigt voisin. Ce mot vient de salio ; car le grec ‘llomai se rend en latin par salio.

HAMMO, surnom de Jupiter, lui vient de ce que, selon l'opinion vulgaire, il avait été trouvé sur le sable, que les Grecs appellent ainsi, on lui suppose des cornes de bélier, d'après l'espèce de bétail au milieu de laquelle on le trouva.

HORREUM. Les anciens l'appelaient farreum, de far.

HOSTIS, chez les anciens, signifiait étranger ; et l'ennemi, que nous appelons maintenant hostis, était appelé perduellio.

HOSTIA. La victime était ainsi appelée, parce que hostire signifiait frapper.

HORDIARIUM AES. On appelait ainsi l'argent qu'on donnait aux cavaliers pour l'orge de leurs chevaux.

HOSTIMENTUM, action de rendre un bienfait.

HORTUS. Les anciens appelaient ainsi toute métairie, parce que de là sortaient les hommes capables de prendre les armes.

HORCTUM et FORCTUM. Ces mots s'emploient pour bonum.

HOSTICAPAS, qui prend l'ennemi.

HAMOTRAHONES . Ce sont les pêcheurs ; ce sont aussi ceux qui traînent les cadavres avec le croc.

HORDA, femelle pleine ; d'où l' on appelait Hordicidia les jours où l'on sacrifiait des femelles pleines.

HONORARII, jeux appelés aussi Liberalia.

HODOEDOCOS, voleur et brigand de grand chemin.

HOMELTIUM sorte de chapeau.

HYPERIO, selon les uns, c'est le père du soleil; selon les autres, ce nom a été donné au soleil lui-même, parce qu'il parcourt l'espace qui s'étend au-dessus de la terre.

HUMANUM SACRIFICIUM, sacrifice célébré à l'occasion d'un mort.

HYPERBOREI. On appelle ainsi les peuples qui habitent au-dessus du souffle de l'aquilon, parce qu'ils dépassent les limites de la vie humaine car ils vivent au delà de cent ans. C'est presque l'expression grecque êperbaÛnontew ùron.

HELVELA : petits légumes.

HANULA, petits temples; comme si l'on disait fanula.